cloche


cloche

1. cloche [ klɔʃ ] n. f.
• déb. XIIe; bas lat. clocca, mot celt. d'Irlande
1Instrument creux, évasé, en métal sonore (bronze), dont on tire des vibrations retentissantes et prolongées en en frappant les parois, de l'intérieur avec un battant ou de l'extérieur avec un marteau ( timbre). Grosse cloche. 2. bourdon. Petite cloche. clochette. Anse, battant, cerveau, gorge, pans d'une cloche. Fonte d'une cloche. Tour où sont suspendues les cloches. beffroi, campanile, 1. clocher. Le sonneur de cloches. Le balancement des cloches. volée. Ensemble de cloches accordées. carillon. Frapper une cloche d'un seul côté. piquer. Piquer l'heure sur une cloche. Cloche qui tinte. Cloches qui sonnent l'angélus, le glas, le tocsin. Les cloches de Pâques. Loc. Déménager à la cloche de bois, clandestinement, pour ne pas payer (cf. Mettre la clé sous la porte). Fam. Sonner les cloches à qqn, le réprimander fortement. Son de cloche : opinion (sur un événement). Entendre un autre son de cloche, deux sons de cloche. PROV. Qui n'entend qu'une cloche n'entend qu'un son : on ne peut juger d'une affaire quand on n'a pas entendu toutes les parties.
2(1538) Objet creux qui recouvre, protège. Appareil industriel ou de laboratoire. Cloche à oxygène. Spécialt (1675) Abri de verre qui recouvre et protège des plantes, des semis. Mettre les melons sous cloche. (XIXe) Cloche à fromage, sous laquelle on place les fromages pour qu'ils se conservent. — Cloche de métal, pour tenir les plats au chaud.
3(1706) Fleurs en cloche, dont la corolle évoque la forme d'une cloche. ⇒ clochette.
Math. Courbe en cloche : courbe d'une distribution statistique correspondant à une loi normale.
4(1678) CLOCHE À PLONGEUR : dispositif à l'abri duquel on pouvait séjourner sous l'eau. Mod. Caisson sous pression.
5En appos. En forme de cloche. Chapeau cloche, ou n. m. un cloche : chapeau de femme de forme hémisphérique, sans bords. Des chapeaux cloches.
Jupe cloche, légèrement évasée. Paletot cloche, qui n'est pas serré à la taille.
6Fam. Vieilli Tête. Mod. Loc. Se taper la cloche : bien manger.
cloche 2. cloche [ klɔʃ ] n. f.
• 1898; être à la cloche 1882 ( clochard); cloche n. m. « boiteux » v. 1300; de 2. clocher, avec infl. de 1. cloche
Fam.
1Personne niaise et maladroite, un peu ridicule. Quelle cloche ! Adj. « ma pauvre mère, tu es quand même trop cloche » (Beauvoir).
2Ensemble des clochards. Être de la cloche. Clochard. « Vous ressemblez à une espèce de cloche, on vous donnerait deux sous dans la rue » (Cl. Simon ).

cloche nom féminin (bas latin clocca, du celt.) Instrument de musique en métal, en forme de coupe renversée, qu'on met en vibration en frappant sa surface extérieure avec un marteau ou sa surface interne avec un battant. Cet instrument utilisé comme signal sonore : Une cloche annonçait l'heure du repas. Populaire. Personne stupide, incapable et maladroite : Quelle cloche ! Chapeau de femme dont le bord souple et étroit se porte baissé. Chimie Appareil servant à recueillir un gaz ou à isoler un corps dans une atmosphère gazeuse. Synonyme de calotte de barbotage. Équitation Gaine demi-sphérique en caoutchouc, enfilée sur le paturon de certains chevaux pour éviter la blessure par le sabot du pied opposé. Fortification Cuirassement protégeant dans la fortification moderne un organe d'observation ou l'emplacement de tir d'une arme d'infanterie. Horticulture Abri en verre, en forme de cloche, destiné à concentrer la chaleur solaire sur les plantes à forcer ou à protéger du froid. Marine Partie centrale d'un cabestan. Équipements ménagers Couvercle bombé destiné à conserver les aliments au chaud ou à les protéger contre la dessiccation (cloche à fromage). Mines Vide en forme de cloche à la voûte d'une galerie ou d'un chantier. Sports Sonnerie annonçant le dernier tour, dans une course sur piste ou en circuit fermé. ● cloche (expressions) nom féminin (bas latin clocca, du celt.) Familier. Déménager à la cloche de bois, déménager clandestinement, sans payer. Populaire. Se taper la cloche, bien manger. Son de cloche, opinion d'une ou de plusieurs personnes. Familier. Sonner les cloches à quelqu'un, le réprimander vertement. Cloche d'annonce, appareil sonore destiné, sur les installations anciennes, à avertir les gares, postes d'aiguillage, passages à niveau, etc., du départ et du passage prochain d'un train. Moteur cloche, moteur asynchrone à très faible inertie dont le rotor est constitué d'un mince cylindre conducteur. Jupe cloche, jupe légèrement évasée. Cloche de foudroyage, zone de terrains éboulés et fortement disloqués au toit d'une exploitation avec foudroyage, au-dessus de laquelle les terrains s'affaissent sans se disloquer. Courbe en cloche, synonyme de courbe de Gauss. Cloche à plongeur ou à plongée, appareil en forme de cloche, au moyen duquel on pouvait descendre travailler sous l'eau. ● cloche (synonymes) nom féminin (bas latin clocca, du celt.) Instrument de musique en métal, en forme de coupe renversée...
Synonymes :
Habillement. Jupe cloche
Synonymes :
- jupe clochée
Probabilités. Courbe en cloche
Synonymes :
Synonymes :
- Chimie. calotte de barbotage ● cloche adjectif Familier. Bête, stupide : C'est cloche d'avoir loupé le bus.cloche nom féminin (de clochard) Populaire. Ensemble des clochards ; condition de clochard.

cloche
n. f.
d1./d Instrument sonore de métal, en forme de vase renversé, muni d'un battant (à l'intérieur) ou d'un marteau (à l'extérieur) qui le met en vibration. Sonner les cloches à toute volée.
d2./d Loc. fig. Entendre un autre son de cloche, une version différente du même récit.
|| Fam. Sonner les cloches à qqn, le réprimander sévèrement.
d3./d (En appos.) Jupe cloche, évasée vers le bas.
d4./d Ustensile en forme de cloche, servant à couvrir, à protéger. Cloche à fromage(s).
d5./d (Belgique) Ampoule (sens 3).
————————
cloche
n. f. Fam. Personne stupide, sotte, incapable. Tu es une vraie cloche.
|| adj. Ce qu'il peut être cloche!

I.
⇒CLOCHE1, subst. fém.
A.— Instrument de bronze à percussion en forme de coupe renversée qui, sous le choc d'un battant à l'intérieur ou d'un marteau à l'extérieur, produit un son retentissant. Le dimanche est le jour où l'on entend les cloches (RODENBACH, Le Règne du silence, 1891, p. 123) :
1. — Qu'est-ce qui sonne là? interrogea Mme Bavoil qui écoutait le tintement prolongé d'une cloche.
— Ce sont les premiers coups des vêpres.
HUYSMANS, L'Oblat, t. 1, 1903, p. 35.
Noblesse de la cloche. Descendants des maires et échevins :
2. Quelque bourgeois y a gravé [sur la porte] les insignes de sa noblesse de cloches, la gloire de son échevinage oublié.
BALZAC, Eugénie Grandet, 1834, p. 6.
Expr. fig. Son de cloche. Opinion très particulière sur une affaire ou un événement. Entendre un autre son de cloche. Sonner les cloches à qqn. Le réprimander vertement. Fondre la cloche. Prendre une résolution définitive :
3. Villèle a tort; il était indispensable que j'écrivisse à Mathieu. Il fallait fondre la cloche, comme on dit noblement, et je ne pouvais pas laisser arriver au Conseil la proposition de m'envoyer à Vérone par un autre que par Mathieu, mon ministre, sans le blesser mortellement.
CHATEAUBRIAND, Correspondance gén., t. 3, 1789-1824, p. 135.
Loc. proverbiales. Le Bon Dieu lui-même a besoin de cloches (sous-entendu pour appeler les fidèles au culte). Tout homme a besoin que l'on parle de lui pour faire connaître ses travaux. Qui n'entend qu'une cloche n'entend qu'un son. Un jugement est contestable qui ne s'appuie que sur une seule version des faits.
B.— P. anal.
1. [P. anal. de fonction]
Cloche de bois. Instruments qui remplacent les sonneries de cloche du jeudi au samedi saints.
Déménager à la cloche de bois. Déménager en cachette :
4. Mouchefrin ne put payer son deuxième terme rue Racine; il déménagea « à la cloche de bois », c'est-à-dire par escroquerie...
BARRÈS, Les Déracinés, 1897, p. 146.
2. [P. anal. de forme]
a) Domaines divers
BOT. Fleur en cloche ou cloche. Fleur monopétale. dont la corolle affecte la forme d'une cloche.
CHIM. Appareil en verre, de formes diverses, servant à recueillir les gaz sur une cuve à eau ou à mercure, à isoler un corps dans une atmosphère gazeuse :
5. Pipette en U permettant le remplissage facile des cloches à gaz sur la cuve à mercure...
Catal. d'instruments de lab. (Prolabo), 1932, p. 105.
CHIR. Cloche à oxygène (cf. tente à oxygène).
CUISINE
♦ Couvercle de verre sous lequel on place le fromage pour l'empêcher de se dessécher.
♦ Ustensile métallique qui sert à couvrir les plats pour les empêcher de se refroidir :
6. Moyen-âge (...). Les plats étaient apportés couverts par des cloches [elles étaient en argent chez les riches] et les gobelets posés sur la table étaient munis de couvercles...
ALI-BAB, Gastron. pratique, 1907, pp. 66-67.
HORTIC. Abri de verre servant à hâter la pousse ou la maturité de certaines plantes, de certains fruits ou à les protéger du froid. Au fig. :
7. Un soleil à faire chauffer le fer à blanc frappait sur la toile de notre galère, où nous mûrissions comme des melons sous cloche.
T. GAUTIER, Tra los montes, Voyage en Espagne, 1843, p. 297.
MATH. [Dans la théorie des probabilités] Courbe en cloche. Courbe représentant la distribution dite normale des erreurs commises dans une série d'épreuves :
8. L'interprétation de tels graphiques doit se faire avec prudence car si le sondage n'a pas porté sur l'ensemble des caractères, il se peut qu'une courbe en J ne soit que la « queue » de la courbe en cloche qui aurait été trouvée si le sondage avait porté sur l'ensemble des caractères.
G. CULLMANN, M. DENIS-PAPIN, A. KAUFMANN, Éléments de calcul informationnel, 1960, p. 36.
TECHNOL. Cloche à/de plongeur. Appareil en forme de cloche permettant de travailler sous l'eau :
9. À la faveur de la marée, ils [les caissons] sont amenés en place au-dessus du massif d'enrochements préalablement dressé au moyen d'une cloche à plongeur suspendue à un titan.
É.-T. QUINETTE DE ROCHEMONT, Cours de travaux mar., 1900, p. 264.
b) En appos., HABILL.
Chapeau cloche. Chapeau évasé sur les bords :
10. ... un peu ridicule, avec le grand chapeau cloche qui protège son teint et son chignon...
COLETTE, Claudine à l'École, 1900, p. 244.
Jupe cloche. Jupe qui s'évase vers le bas et dont la forme rappelle celle d'une cloche :
11. Il se compose [le costume de pluie] d'une jupe cloche raisonnablement épanouie et d'un blouson...
Le Monde, 16 nov. 1955, p. 9, col. 3.
C.— Arg. ou lang. pop.
1. Synon. de tête. Avoir la cloche fêlée. Être fou.
2. Personne sotte et incapable. Quelle cloche!
Emploi adj. Ridicule, stupide :
12. « Dépêche-toi de te faire faire une robe, ma pauvre mère, tu es quand même trop cloche ».
S. DE BEAUVOIR, Les Mandarins, 1954, p. 161.
3. Se taper la cloche. Faire un bon repas :
13. Le renard et le bouc s'étant tapés la cloche,
Cherchaient une combine pour picoler un coup.
MARCUS, 15 fables célèbres (racontées en arg.), 1947, p. 7.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1re moitié XIIe s. cloche « instrument à percussion » (Voyage de Charlemagne, éd. P. Aebischer, 359); d'où, p. anal. de forme, XVe s. cloque « objet creux qui recouvre, protège » (Olla Patella, s.v. repofocilium ds T.-L.); 1718 empl. p. compar. cloche (LEROUX, Dict. comique, p. 123 : On dit aussi de ceux qui disent tantôt d'une façon, tantôt de l'autre : qu'ils sont comme les cloches, qu'on leur fait dire tout ce qu'on veut); d'où 2. 1872 cloche « personne incapable, stupide » (D. POULOT, Le Sublime, p. 180). Du b. lat. clocca « id. » (ca 550, domaine angl. ds LATHAM; cf. 690, ADAMNANUS [abbé d'Iona en Écosse], Vita Columbae, d'apr. FEW t. 2, p. 792) apporté sur le continent par les moines irlandais. Bbg. GOTTSCH. Redens. 1930, p. 249, 347. — GOUG. Mots. t. 1 1962, pp. 21-22. — RÉTIF (A.). Affiquets et falbalas. Vie Lang. 1971, p. 455. — SAIN. Sources t. 2 1972 [1925], p. 8. — THURNEYSEN 1884, p. 95.
II.
⇒CLOCHE2, subst. fém.
Pop. Clochard. Des gardiens de la paix (...) en butte aux sollicitations des cloches qui exigeaient leur arbitrage pour un vague conflit (A. SIMONIN, J. BAZIN, Voilà taxi! 1935, p. 13).
Au sing. coll. Ensemble, milieu des clochards. Être de la cloche.
Prononc. :[]. Étymol. et Hist. 1891 être à la cloche « mener la vie des clochards » (O. MÉTÉNIER, La Lutte pour l'amour, p. 158). Dér. régr. de clochard.
STAT. — Cloche1 et 2. Fréq. abs. littér. :3 152. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 3 677, b) 4 104; XXe s. : a) 6 983, b) 3 867.
BBG. — SAIN. Sources t. 3 1972 [1930], p. 71, 162, 541.

1. cloche [klɔʃ] n. f.
ÉTYM. Déb. XIIe; du bas lat. clocca, mot d'orig. celtique.
1 Instrument creux, évasé, en métal sonore, dont on tire des vibrations retentissantes et prolongées en en frappant les parois, de l'intérieur avec un battant ou de l'extérieur avec un marteau ( Timbre). || Grosse cloche. Bourdon; (poét.) airain, bronze. || Petite cloche. Campane, clochette, sonnette. || Petite cloche suspendue au cou du bétail. Clochette; bélière, campane (vx), clarine, sonnaille, sonnette; → Prairie, cit. 2. || Parties d'une cloche. Anse, battant, bélière, brayer, gorge, hune, œil (du battant), panse. || Fonte d'une cloche. Coulée, diapason, fonderie, moulage, tracé. || Montage d'une cloche. Mouton, sommier. || Tour où sont suspendues les cloches. Beffroi, campanile, clocher, clocheton. || Le sonneur de cloches. || Le balancement des cloches. Branle, brimbalement, volée. || Sons assourdissants, bourdonnement des cloches sur la place, le parvis de l'église. || La voix lointaine, affaiblie, grave, émouvante, argentine, harmonieuse des cloches dans la campagne. || Ensemble de cloches accordées. Carillon. || Donner un coup de cloche. || Frapper une cloche d'un seul côté. Copter, piquer. || Piquer l'heure sur une cloche. || La cloche de l'hôtel de ville sonnait le couvre-feu, le tocsin. || La cloche du château annonce les repas, la cloche du collège, du monastère, les différents exercices. || Les cloches de l'église appellent les fidèles aux offices, égrènent leurs sons pour l'angélus, tintent pour le glas, carillonnent, sonnent à toute volée pour les baptêmes (→ Carillon, cit. 3), les mariages. || Les cloches se taisent du jeudi au samedi saint (on dit qu'elles sont à Rome). || Le retour des cloches. || Les cloches de Pâques. || Le baptême des cloches. || Être parrain, marraine d'une cloche. || La date, la devise, le nom gravés sur une cloche. || Le caractère religieux, liturgique, symbolique, poétique des cloches.
1 Oh ! quel cœur si mal fait n'a tressailli au bruit des cloches de son lieu natal (…)
Chateaubriand, René.
2 (…) le sourd tintement des cloches suspendues
Au cou des chevreaux dans les bois.
Lamartine, Nouvelles méditations, « Les préludes ».
3 D'abord la vibration de chaque cloche monte droite, pure, et pour ainsi dire isolée des autres, dans le ciel splendide du matin (…)
Hugo, Notre-Dame de Paris, I, III, 2.
4 (…) penché (de l'intérieur d'une des tours de Saint-Sulpice) sur le précipice, il discernait maintenant, sous ses jambes, de formidables cloches pendues à des sommiers de chêne blindés de fer, des cloches au vase de métal sombre, des cloches d'un airain gras, comme huilé, qui absorbait sans les réfracter les rayons du jour.
(…) une cloche (…) entrait en branle. Et tout à coup, elle sonna, prit son élan, et son battant, semblable à un gigantesque pilon, broya dans le bronze du mortier des sons terribles. La tour tremblait, la margelle sur laquelle il se tenait trépidait comme le plancher d'un train; un grondement, continuel, énorme, roulait brisé par le fracassant éclat des coups.
Huysmans, Là-bas, III, p. 30.
4.1 Puis cloches sonnant
Les messes premières,
À rire dans l'air
Ainsi qu'envolés (…)
Max Elskamp, la Rue Saint-Paul.
5 — Ça vient du côté de la gare.
D'autres cloches et clochettes, des timbres de vélos, des trompes d'autos, et même des casseroles accompagnaient maintenant la cloche.
Malraux, l'Espoir, I, I, p. 638.
tableau Noms d'instruments.
Fig. Déménager à la cloche de bois. — ☑ Vx. Donner un coup de cloche à qqn, un avertissement. — ☑ Mod. (fam.). Sonner la cloche, les cloches à qqn, le réprimander énergiquement. || Il s'est fait sonner les cloches par son père.
6 Richard était furieux. Il n'aimait pas recevoir de reproches pour une question de service (…) Il allait retourner rue de la Pompe, voir la jolie concierge qui l'avait mystifié. L'enfant de chœur allait lui sonner les cloches.
René Floriot, La vérité tient à un fil, p. 162.
Prov. Le Bon Dieu lui-même a besoin de cloches : il est nécessaire de se faire connaître, d'asseoir sa renommée. — ☑ Qui n'entend qu'une cloche n'entend qu'un son : on ne peut juger d'une affaire quand on n'a pas entendu toutes les parties.
Loc. Son de cloche : opinion (sur un événement). || Je voudrais entendre un autre son de cloche. — ☑ Vx. Fondre la cloche : prendre une décision.
2 (1538). Objet creux qui recouvre, protège. a Appareil industriel ou de laboratoire, coupe en dôme utilisée dans les expériences de chimie, de physique, etc. || Cloche de verre d'une machine à vide. || Cloche à oxygène, utilisée en médecine.
tableau Vocabulaire de la chimie.
b Cloche (1675), cloche à melon : coupe en verre de forme hémisphérique que l'on retourne sur les melons (et, plus généralement, sur les plantes fragiles, les jeunes pousses, etc.) pour les protéger du froid. || Mettre des melons, des concombres sous cloche. || Retourner ses cloches pour la nuit.
(XIXe). || Cloche à fromage, sous laquelle on place le fromage pour l'empêcher de se dessécher.Cloche en métal pour tenir les plats au chaud. Dessus-de-plat.
3 En cloche : en forme de cloche.(1706). Bot. || Fleurs en cloche, fleurs monopétales dont la corolle évoque la forme d'une cloche. || La campanule, le volubilis, fleurs en cloche. Clochette.
(XXe). || Courbe en cloche : courbe de Gauss, correspondant à la distribution statistique la plus fréquente.
4 (1678). || Cloche à plongeur : dispositif à l'abri duquel on peut séjourner sous l'eau (il se forme une bulle d'air en dessous).Mod. Caisson sous pression.
5 Méd. (vieilli). Ampoule séreuse due à un frottement, à une brûlure. Cloque.
6 N. m. (1904, in D. D. L.). Chapeau de femme de forme hémisphérique, sans bords. || Un cloche.Appos. (ou adj.). || Des chapeaux cloches.
7 Quand j'ai connu Blanche, elle portait un petit chapeau de feutre, cloche, très enfoncé, d'un feutre extraordinairement tendre, léger, mou (…)
Aragon, Blanche…, II, II, p. 199.
Paletot cloche, qui n'est pas serré à la taille. || Jupe cloche.
7 (1902, Berthelot). Zool. Vésicule natatoire.Cloches natatoires : méduses craspédotes en forme de cloche, dépourvues de manubrium, et constituant un appareil locomoteur des Siphonophores.
8 Pop. (vieilli). Tête. — ☑ (1819). Loc. mod. (fam.). Se taper la cloche : bien manger, se régaler; faire un repas plantureux.
DÉR. 1. Clocher, 3. clocher (v.), clochette.
————————
2. cloche [klɔʃ] n. f.
ÉTYM. 1898; être à la cloche, 1882 (→ Clochard); cloche (n. m.) « boiteux », v. 1300; du v. clocher, avec infl. de 1. cloche.
1 Fam. Personne incapable, niaise et maladroite. || Quelle cloche ! || C'est une vieille cloche.Adj. || Il, elle est vraiment trop cloche.(Choses). Bête, niais. || Un discours un peu cloche.
1 « Dépêche-toi de te faire faire une robe, ma pauvre mère, tu es quand même trop cloche », me dit-elle en jetant dans mes bras un tissu duveteux aux riches couleurs d'automne.
S. de Beauvoir, les Mandarins, p. 161.
2 Rentrer, rentrer, que tout éclate et qu'elle en crève ! Je consolerais l'architecte ! Entre-temps je faisais attendre ma réponse et elle semblait s'angoisser, la cloche !
Maurice Clavel, le Tiers des étoiles, p. 75.
2 Fam. a La cloche : l'ensemble des clochards; la situation des clochards. || « Filer la comète (cit. 3.1) et la cloche » (Bruant).
3 C'est nous les mômes,
Les mômes de la cloche,
Clochard's qui s'en vont,
Sans un rond en poche;
C'est nous les paumées (…)
Édith Piaf, les Mômes de la cloche.
b Clochard. Clodo, clopinard.
4 Un individu comme moi, un pané, autant dire une cloche, pas sortable, habillé aux puces, qu'est-ce que c'est pour un sous-préfet ?
M. Aymé, le Vin de Paris, « La bonne peinture », p. 194.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • cloche — CLOCHE. s. f. Instrument fait de métal ordinairement de fonte, creux, ouvert, qui va en s élargissant par en bas, et au milieu duquel il y a un battant pour tirer du son. Grosse cloche. Petite cloche. Cloche harmonieuse, argentine, sourde, fêlée …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • cloche — CLOCHE. s. f. Instrument fait de metal, creux par dedans, ouvert par en bas, auquel il y a un battant pour en tirer du son. Grosse cloche. petite cloche. cloche harmonieuse, argentine, sourde, feslée. sonner les cloches à volée, en bransle, à… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Cloche JM — Cloche pour jumelage de mitrailleuses (ouvrage de l Agaisen). Une cloche pour jumelage de mitrailleuses modèle 1930 (cloche JM) est un équipement installé sur les fortifications françaises des années 1930 (qu on surnomme la ligne Maginot). Ce… …   Wikipédia en Français

  • cloche — Cloche, f. penac. Est un instrument de fonte ou autre metail, qui d un fonds ou cul vouté va s eslargissant en bas ayant un batail de fer pendant du milieu dudit fonds, lequel frappant aux bords de la gueule de ladite cloche, la fait sonner en… …   Thresor de la langue françoyse

  • Cloche — (French for bell) may refer to: Bell (instrument), especially in music directions Row cover, a covering for protecting plants from cold temperatures Cloche hat, a close fitting women s hat Cloche Leythal Pastalia, a character in videogame Ar… …   Wikipedia

  • Cloche — Porté dans diverses régions de France, c est dans le Nord et l Aisne que le nom est le plus répandu. Souvent écrit de la Cloche dans les anciens registres, il a dû désigner celui qui habitait près du clocher ou qui était chargé de sonner la… …   Noms de famille

  • Cloche — Cloche, n. [F., prop., bell.] (A[ e]ronautics) An apparatus used in controlling certain kinds of a[ e]roplanes, and consisting principally of a steering column mounted with a universal joint at the base, which is bellshaped and has attached to it …   The Collaborative International Dictionary of English

  • cloche — n. 1. a woman s close fitting helmetlike hat. [WordNet 1.5] 2. a low transparent cover put over young plants to protect them from cold. [WordNet 1.5] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • cloche — (del ingl. «clutch»; Hispam.) m. Embrague de un vehículo de motor. * * * cloche. (Del ingl. clutch). m. Ant., Col. y Ven. embrague (ǁ mecanismo). || 2 …   Enciclopedia Universal

  • Cloche — [klɔʃ] die; , s [klɔʃ] <aus gleichbed. fr. cloche, eigtl. »Glocke«, dies über das Vulgärlat. aus dem Kelt.> bes. beim Servieren verwendete Metallhaube zum Warmhalten von Speisen; Wärmehaube …   Das große Fremdwörterbuch

  • cloche — Adaptación gráfica de la voz inglesa clutch, que se usa en países como Cuba, la República Dominicana, Venezuela y Colombia: «El elegante movimiento de sus piernas jugando con el freno y el cloche» (Vergés Cenizas [R. Dom. 1980]). Aunque… …   Diccionario panhispánico de dudas


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.